vendredi 6 mai 2016

WERBUNG: Deutsch als Zweitsprache

Wisst Ihr wer das ist? Ja, das ist eine Lehrerin. C’est du moins la Lehrerin du tout nouveau fichier ICH LIEBE DEUTSCH. Je reconnais qu’en travaillant en Allemagne, je n’avais jamais vu de Lehrerin en Faltenrock… Mais bon, elle inspire un sympathique respect à ses élèves, deux petits Flüchtingskinder arrivés en Allemagne.

À l’origine, le Sailer Verlag envisageait un périodique, copie de I love english, le bestseller des magazines en Allemagne et surtout Autriche. Finalement, c’est un Mitmachheft „Deutsch als Zweitsprache“. Deutsch als Zweitsprache? Mais, verdekel noch á mòl, c’est pour les Alsaciens, ça ! Surtout s’ils envisagent d’être des Migranten un jour... (Non, je n’ai pas dit des Flüchtlinge !)


Au cœur du fichier, la langue allemande niveau débutant qui entre dans l’écrit. Mais l’autre objectif affiché est „ein einfacher, bunter Grundkurs über das Leben in Deutschland“. Et il y a de quoi surprendre un peu les voisins :
„Am Zebrastreifen halten Autos an.“ p. 43
„Freunde und Helfer… der Polizist.“ P. 80
„Was gibt es zu essen?… Würstchen!“ p.87
„Wir trennen Müll… in 4 Tonne“ p.115
„Fußball – die Mannschaft – die Trainerin“ p.168

Et la question devrait être posée aux parents „bilingues“ : peut-on sérieusement apprendre une langue généralement étrangère sans s’intéresser un tant soit peu au pays auquel elle se rattache ? ICH LIEBE DEUTSCH sans ich liebe Deutchland ?

„Was dem einen recht ist, ist dem anderen billig.“ (C’est une Redensart). Et pour être billig, le fichier est billig. Das auch ist Deutschland.

Richard le retraité

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire