samedi 26 novembre 2016

DNA - Le maire de Moosch : « J’en ai pris plein la tronche ! » (extrait)

Moosch - Enseignement bilingue

Le maire de Moosch : « J’en ai pris plein la tronche ! »

« J’en ai pris plein la tronche ! » José Schruoffeneger, maire de Moosch, placé entre le front des pro et celui des anti, a vécu l’implantation de l’enseignement bilingue d’une manière contrastée. C’était à l’époque où « la majorité des élus de la vallée souhaitait voir s’ouvrir dans leurs communes une classe bilingue à l’école maternelle. J’ai accepté la proposition de l’inspection académique de Thann d’ouvrir une classe à Moosch, mais aucune continuité en cours préparatoire n’avait été envisagée par l’administration.
« Refus obstiné »

Puis, malgré de nombreux courriers une ouverture d’une section bilingue en cours préparatoire a été refusée par le rectorat. Après “ce refus obstiné “, les parents ont créé l’école associative. Il y a eu des remous suite à une lettre anonyme et une polémique “lorsque le directeur de l’école publique élémentaire, s’appuyant sur des textes officiels, installa des heures de récréation différenciées“. Les enfants des classes de l’école publique et ceux d’ABCM ne jouèrent plus ensemble dans la cour. “Et chacun vécut sa vie.“ Ce n’est pas tout : la fermeture d’une classe élémentaire est survenue, faisant rebondir le débat.
(...)
Pour lire l'article complet dans les DNA, cliquez sur ce lien (accessible aux abonnés).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire